L'entreprise doit aujourd'hui faire face à de multiples défis. Les crises à répétition que nous connaissons depuis plusieurs années, les profondes mutations des relations humaines obligent les entreprises à s'interroger sur leur rôle sociétal : nous sommes au cœur de la RSE.

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est un concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire. C'est la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable.

La RSE résulte de demandes de la société civile (associations écologiques et humanitaires) d'une meilleure prise en compte des impacts environnementaux et sociaux des activités des entreprises, qui est née, notamment, des problèmes d'environnement planétaire rencontrés depuis les années 1970.

Quel peut-être l'impact sur les Instances Représentatives du Personnel de cette RSE ?

 

  1. Comités d'Entreprises :

Dans le cadre de la mise en place de la RSE, le rôle du Comité d'Entreprise va être considérablement renforcé, puisque le « bien être » des salariés va être au cœur de la démarche. L'entreprise va encourager les activités extra-professionnelles sociales et culturelles des salariés.
 

  1. CHSCT :

    La préoccupation de l'entreprise dans le cadre de la RSE sera de sensibiliser d'avantage les salariés à la prévention des risques professionnels. Là encore, le rôle du CHSCT sera renforcé.

  2. Organisations syndicales :

    La RSE est l'occasion de sortir du traditionnel « bras de fer » Syndicat / Patron. Les Organisations Syndicales deviennent de véritables partenaires, dont le rôle est valorisé et dont les recommandations sont d'avantage prises en considération.

La RSE renforce le rôle des Instances Représentatives du Personnel, par son objectif d'amélioration de la performance interne et externe de l'entreprise. Cette performance étant nécessaire à la création et au maintien des emplois, ainsi qu' au partage de la valeur ajoutée produite par l'entreprise.

Publié le 04/02/2013